Les Tates en Grande-Bretagne, une saga muséale


Tate Modern

Vue extérieure de la Tate Modern le soir, Tate Modern©, London
Renommée internationale










Entreprise "économique"










Accrochage thématique

Une collection de plus de 60.000 œuvres, quatre bâtiments et une renommée internationale, les Tates anglaises comptent parmi les musées les plus riches.
Les Tates sont un ensemble de quatre musées en Grande-Bretagne comprenant à Londres, la Tate Britain (fondé en 1887) et la Tate Modern (2000), au Nord de l'Angleterre la Tate Liverpool (1988) et au Sud la Tate St Ives (1993). Ces quatre institutions conservent les collections nationales d'art britannique du XVI e siècle à aujourd'hui, ainsi qu'une importante collection d'art moderne international.

La première Tate Gallery fut fondée en 1897 par un magnat de l'industrie du sucre, Sir Henry Tate, qui fit don de sa collection de tableaux à l'Etat. A cela vinrent s'ajouter d'autres donations, dont un important legs de J.M.W. Turner. Il est révélateur que les Tates se soient développées dans les années 1980, à un moment où les nouveaux musées fleurissent un peu partout en Europe. A l'instar de la "Fondation Guggenheim" qui compte actuellement six musées, les Tates constituent un groupe muséal qui tend à devenir une entreprise "économique".

Autre signe révélateur de cette tendance, l'appel fait à des architectes de renom pour la construction des bâtiments : James Stirling à Liverpool, Herzog & De Meuron pour la Tate Modern de Londres. La conversion pour cette dernière d'une ancienne usine électrique en un musée d'art moderne est une prouesse architecturale particulièrement réussie.
Avec ce nouveau musée, la Grande-Bretagne s'est dotée d'une institution d'avant-garde en matière d'art moderne et contemporain. D'autant plus qu'à l'inverse d'autres institutions de même ordre en Europe, l'accrochage retenue pour la Tate Modern n'est pas chronologique, mais thématique. Ainsi, dans la section "Paysage, matière, environnement" sont juxtaposés des œuvres aussi différentes que les "Nymphéas" (1916) de Claude Monet et le "Cercle d'ardoise" de Richard Long (1979). Ce sont les similitudes thématiques ou formelles qui déterminent la disposition des œuvres, créant ainsi une accrochage ludique, à défaut parfois de clarté artistique.

Les Tates représentent une puissante entreprise comme le prouvent l'organisation annuelle du "Turner Prize", un des plus prestigieux prix d'art visuels en Europe, par la Tate Britain. La Biennale de Liverpool se tient tous les deux ans en septembre dans la "Tate du Nord". Le musée de Saint Ives se distingue par sa situation en bord de mer, dans une station balnéaire qui accueillit des colonies d'artistes à partir des années 30 (Alfred Wallis, Christopher Wood, Naum Gabo).
Situées au Nord comme au Sud de l'Angleterre, les Tates constituent un moyen original de visiter le pays. Avis aux amateurs….

Sophie Richard,
juillet 2002

Tate Britain, Millbank, Londres SW1P 4RG, Mí Westminster, Tél. : 0044 20 7887 8000, tlj de 10 h à 17 h 50,
exposition "Lucian Freud" jusqu'au 22 septembre

Tate Modern, Bankside, Londres SE1 9TG, Mí Southwark, Tél. : 0044 20 7887 8000, Du dimanche au jeudi, de 10 h à 18 h, vendredi et samedi de 10 h à 22 h
exposition "Eija-Liisa Ahtila" jusqu'au 28 juillet, exposition "Matisse-Picasso" jusqu'au 18 août

Tate Liverpool, Albert Dock, Liverpool L3 4BB, tél. : 0044 151 702 7400, tous les jours sauf lundi, de 10 h à 17 h 50
exposition "Remix : contemporary art & pop music" jusqu'au 26 août

Tate St Ives, Porthmeor Beach, St Ives, Cornwall TR26 1TG, tél.: 0044 1736 796 226, tous les jours sauf lundi, de 10 h 30 à 17 h 50
exposition "Ian Hamilton Finlay" jusqu'au 30 juin

D'autres informations dans le GuideAgenda
Imprimer l'article

exporevue accueil     Art Vivant     édito     Ecrits     Questions     2001     2000     1999     thémes     haut de page