Pierre Huyghe : celebration park, exporevue, magazine, art vivant et actualité
Pierre Huyghe : celebration park
 
 
Sa troisième et dernière étape à la Tate Modern, la plus complète avec trois vidéos en plus, succède au prologue en février dernier pour la réouverture de l'Arc, musée d'art moderne de la ville de Paris. Elle sera suivie d'une exposition en mars-avril.
Première

exposition

personnelle

à

Londres

Pierre Huyghe
 
Pierre Huyghe
 
 
Artiste phare de la génération actuelle, le plus imaginatif, Pierre Hyughe maîtrise les techniques les plus avancées. Toujours aussi étonnant, il met en évidence ses multiples connaissances et nous sensibilise aux différentes perceptions tout au long de la visite de son exposition, à la fois visuelles et sensuelles. Attiré par l'ensemble des lois qui régient le temps et l'espace, il aime à nous surprendre.
Toutes ses vidéos et installations puisent dans une large gamme de références culturelles telles que l'opéra, la danse, le cinéma, le théâtre de marionnettes, l'architecture, le design et les cérémonies communautaires.
C'est un critique de l'ordre établi : ses œuvres mettent tout aussi bien en évidence les dispositifs de contrôle autoritaires que les occasions offertes à la subversion et à l'évasion. Jugez-en !
 
 
Pierre Huyghe
 
Pierre Huyghe
 
 
Celebration Park est une anticipation de ce que pourrait être un parc.

I do not own Tate Modern or the Death Star écrit avec des néons blancs ouvre l'exposition. S'ensuit A smile without a Cat sur une vidéo caractérisée par un manga (avec l'aide de l'artiste Philippe Parreno), suivi des portes dansant sur une chorégraphie retranscrite de deux danseurs.
Dans la salle n°4, This is not a time for dreaming est un spectacle musical de marionnettes qui raconte deux histoires parallèles pour l'Université d'Harvard entre l'architecte Le Corbusier en 1959 lors de la commande pour le département des Arts Visuels, le Carpenter Center et les difficiles tractations pour la finition en 1963.
 
 
Pierre Huyghe
 
Pierre Huyghe
 
 
Dans la salle n°6, A Journey that wasn't est un film réalisé à partir d'une double expérience. En février 2005, Huyhe, avec d'autres artistes, Francesca Grassi, Aleksandra Mir, Xavier Veilhan, Jay Chung & Q Takeki Maeda part en Antarctique sur le bateau des explorateurs polaires de Jean-Louis Etienne et Peter Drake à la prétendue recherche d'un étrange pingouin blanc habitant une île inconnue. Puis, en octobre de la même année il continue à mettre en scène l'expédition en un spectacle musical sur la patinoire de Central Park à New York.
Dans la salle n° 9, One Year Celebration invite plusieurs artistes écrivains et critiques à inventer un jour non férié mis sous forme de posters afin de créer un calendrier, dans l'idée d'un autre agencement du temps.
Salle n° 10 : pour Streamside day, il filme un nouveau village dans l'Etat de New York. Il invente de nouvelles coutumes ou célébrations à l'intérieur du rituel social du musée.

Cette ambitieuse exposition aborde de nombreux thèmes contemporains, des relations nature-culture à la propriété intellectuelle, en passant par la culture populaire et commerciale, les rapports entre le travail et les loisirs dans notre interprétation personnelle du temps.
Elisabeth Petibon
Londres, août 2006
 
Pierre Huyghe
 
Pierre Huyghe

Tate Modern Londres, du 5 juillet au 17 septembre 2006
Ouvert du dimanche au jeudi de 10h à 18h, le vendredi et samedi de 10h à 22h
www.tate.org.uk

accueil     Art Vivant     édito     Ecrits     Questions     2003     2002     2001     2000     1999    GuideAgenda     Imprimer     haut de page