Jan Fabre, in Paris, exporevue, magazine, art vivant et actualité
Jan Fabre, in Paris
Bic bleu

Scarabée

doré

Recouvre

Gamberger

Temps et

univers des

formes

Jan Fabre

Jan Fabre, artiste en résidence au Musée d'Histoire Naturelle de Londres ! ... (le saviez-vous ?)
Le fantôme de Jean Ray reprend sa plume :Jan Fabre s'échappe du musée de Londres et rejoint Paris. Il erre dans les coulisses du Théâtre de la Ville la nuit et resurgit du ventre des scarabées dorés à la galerie Daniel Templon le jour.

Jan Fabre

Jan Fabre

Jan Fabre

L'homme au bic bleu (installation de six baignoires recouvertes de stylos billes) sévit au centre de la Capitale. S'identifiant lui-même au scarabée doré qui roule sa boule de terre malgré toutes sortes d'obstacles et la fait grossir jusqu'à ce qu'elle deviennne plus grosse que lui, Jan Fabre produit, recouvre sa boule d'Egaphonia Adolphinae (insecte) ou de Delchrosis Balteaton (insecte), recouvre toutes les "façons" de ses mains et de son imaginaire, recouvre ses "façons" d'insectes morts mais qui expriment la vie par leur couleur, leur reflets, et leurs "vibrations", qui "font peau" à la surface de têtes de mort, de bassins, de manteaux, d'un socle de guerrier en armure dont l'évocation s'apparente à la vue macroscopique de la naissance d'une libellule.
Du microscope à la dimension géante de la scène, le scarabée ne cesse de gamberger, de produire des objets à faire bouger le temps et l'univers des formes.

Jacques-Robert de la Meilleraye
Photographies de l'auteur

Jan Fabre

Jan Fabre

Jan Fabre

Jan Fabre à la galerie Daniel Templon, 30, rue Beaubourg, 75003, Paris
Tel 01 42 72 14 10, du 21 octobre au 22 novembre 2000.
Jan Fabre au théâtre de la ville du 14 au 18 novembre
pour "as long as the world needs a warrior soldier"

accueil     Art Vivant     édito     Ecrits     Questions     2003     2002     2001     2000     1999     Imprimer     haut de page