L'Édition d'Art en France : bilan par rapport au Salon du Livre

Le 22ème Salon du Livre se déroule bien malgré les quelques aléas politiques entre les gouvernements français et italien : l’Italie est à l’honneur, et qu’indépendamment de ces faits, elle incarne par excellence l’histoire de l’art. Pour la seconde année consécutive, les chiffres confirment la bonne santé de l’édition en France. L’édition de livres d’art participe également à ce mouvement avec un chiffre d’affaires en progression de 4% pour l’année écoulée.
Bilan de ce secteur.

L'édition d’art en France

L'édition d’art en France :
part des différentes catégories de livres dans le chiffre d'affaire global (1997 - 2000)

Droits de reproduction


de plus en plus


difficiles à obtenir


et de leurs coûts


souvent prohibitifs






















La RMN publie,


une sacrée


concurrence avec


les petits éditeurs



Chantal Desmazières, présidente du groupe Art du Syndicat national de l'Edition, fait la navette entre le "Carré d'Art" (dédié aux passionnés du livre d'art avec animations, conférences, tables rondes…) et le regroupement des éditeurs de livres d'art, à 3 mètres, sur son stand J 160 des éditions Scala.
Elle est ravie de ces bons résultats mais reste lucide : "cette situation est d'autant plus remarquable que l'édition d'art est confrontée à de multiples problèmes dont le plus préoccupant est celui des droits de reproduction de plus en plus difficiles à obtenir et de leurs coûts souvent prohibitifs. Ceux-ci ont pratiquement doublé en dix ans alors que les prix des livres ne cessent de baisser".
Adam Biro, lui aussi, est content : "en 5 ans, mon chiffre d'affaires est passé de 792734,89 euros à 1829388,2. Cela dit, venir au Salon du Livre ne fait pas hausser mes ventes mais cela permet les relations humaines" !.

Ce qui peut changer ?

Il est vrai que les nouveautés sont en hausse tout comme la baisse des prix qui se confirme : "peut-être au détriment des recherches mais les livres sont plus accessibles". Cependant, "Le souci du beau livre doit continuer à conjuguer le plaisir de la main, de l'œil et de l'esprit, en présentant au lecteur des textes de qualité dans une présentation soignée et élégante, tant du point de vue de la typographie que du choix des papiers et du graphisme… alors pas facile de tout concilier" !. La moyenne des prix se situe désormais entre 30,49 et 45,73 euros (sources ; Livres Hebdo, 19 octobre 2001, supplément ní442).

Et puis, "il y a de plus en plus d'étudiants en histoire de l'art, la vie culturelle en France est de plus en plus active. Je crois en Lang et à son programme d'introduction de l'art à l'école. Nous sommes aussi là pour proposer de nouvelles choses aux professeurs", s'enthousiasme Chantal Desmazières. Elle poursuit : "la création de l'Institut national d'histoire de l'art, en instaurant un pôle d'études et de recherches autour de l'histoire de l'art, devrait stimuler la création et inciter à la publication d'ouvrages de fonds"

Défendre les intérêts des petits éditeurs.

Pour elle, il est majeur que les éditeurs d'art (livres d'études artistiques, beaux livres d'art) se regroupent dans ce Salon et dans d'autres manifestations, pour informer les lecteurs et se faire entendre des pouvoirs publics : "c'est un petit secteur mais nous sommes une force vive" qui suit, finalement, les résultats du CA de l'édition d'art (soit 5%), y compris les Livres Illustrés, les éditions publiques (RMN, Pompidou…) et les grands éditeurs qui ont une section Art comme Gallimard.


Comparaison de la production
Scolaire
+ ou -
80 000
en titre et exemplaires
Littérature
+
120 000
des grands secteurs de l'édition
Art
=
10 000

L'organisation du "Mai du Livre d'art 2002", comme celui 2001, voient les partenariats avec les médias s'accroître : Art Press a publié en mai dernier un numéro spécial distribué en kiosque mais aussi dans les librairies. Le magazine L'Oeil a également souhaité prendre sa part dans les opérations en créant un prix : "L'oeil du livre d'art". Outre le prix des lecteurs, un essai et un livre illustré ont été primés par un jury spécialisé parmi une sélection de quinze titres publiés dans l'année écoulée. Encore une occasion de maintenir en vie les livres d'art ! "Et aussi, bien sûr", continue Chantal Desmazières, "une meilleure distribution des livres : les libraires indispensable à la diffusion de nos livres". Mais ce qui marche le mieux ? La présidente ne se leurre pas : "ce sont les catalogues d'expositions».

Les autres éditeurs

Pour Paris-Musées : "les grosses ventes accompagnent les grandes d'expositions, on peut passer de 800 exemplaires à 56000". Pour Emmanuel Fessy, directeur des éditions au Centre Pompidou, "une trentaine d'ouvrages sont édités, dont neuf avec des co-éditions privées". L'immense succès de l'actuelle exposition "La Révolution Surréaliste" a fait vendre 12 000 exemplaires du catalogue et 8 000 sont réédités pour faire face à la demande !
Si, beaucoup de livres édités par la RMN sont des catalogues d'exposition, l'établissement publie également des guides et albums de collections permanentes des musées nationaux et de certains musées de région, des ouvrages scientifiques (et en particulier des catalogues sommaires et raisonnés des collections permanentes) et des ouvrages destinés à la jeunesse. Les catalogues d'exposition et les livres pour la jeunesse sont souvent coédités avec d'autres institutions culturelles (musées de région, Galerie nationale du Jeu de Paume, l'Afaa, Centre Georges Pompidou…) ou des éditeurs privés (Gallimard, Le Seuil, Flammarion, Calmann-Lévy, Hazan…). La RMN publie en outre trois revues : La Revue du Louvre et des musées de France ; 48/14, la Revue du musée d'Orsay et Technè (la revue du Centre de recherche et de restauration des musées de France). Les publications de la Réunion des musées nationaux sont disponibles dans les librairies des musées nationaux et de nombreux autres musées. On les trouve également en librairie, où elles sont diffusées par Le Seuil. Une sacrée concurrence avec les petits éditeurs mais on a toujours besoin de plus petits que soit, d'ailleurs les co-éditions le prouvent !

D'autres graphiques en annexe pour illustrer ces propos.

Muriel Carbonnet-Caumes
Paris, mars 2002

L'édition d’art en France

L'édition d’art en France :
vente de livres des grands secteurs de l'édition en milliers de francs (1997 - 2000)

Fort de ses acquis éditoriaux, artistiques, techniques et commerciaux, les petits éditeurs d’art développent de plus en plus de collaborations et de partenariats avec diverses institutions, collectivités territoriales, entreprises privées, pour concrétiser des initiatives culturelles, patrimoniales et artistiques visant à démultiplier la diffusion du livre d’art auprès d'un plus large public.
Le Salon du Livre s'est tenu du 22 au 27 mars, Hall 1, Paris expo, Porte de Versailles. Carré des arts et éditeurs d’art : stands "J"

D'autres informations dans le GuideAgenda
Imprimer l'article

exporevue accueil     Art Vivant     édito     Ecrits     Questions     2001     2000     1999     thémes     haut de page