Susanna Fritscher "Capture / the eyes"
Infra mince
 
 
 
 
 
Susanna Fritscher
Susanna Fritscher
Susanna Fritscher
Susanna Fritscher
Susanna Fritscher
 

Susanna Fritscher

Susanna Fritscher

Susanna Fritscher travaille sur l'infra mince, le vide, le perçu et l'imperceptibilité dans l'espace de l'architecture. Ces interventions ont souvent été décrites comme aériennes, fragiles, immatérielles, sensibles et poétiques.

Pour son exposition à l'Espace de l'Art Concret, Mouans-Sartoux, Susanna Fritscher propose des œuvres dont trois dans la partie inférieure du musée où elle emmène le visiteur dans une expérience sensorielle et intellectuelle d'essence minimaliste. Ces installations dialoguent avec l'architecture dans "un cadre immersif dans lequel la relation au corps devient un élément de tension"(dossier presse).

Dans le hall d'entrée, "Soudain nous vîmes avec de force", une œuvre de 2014, une longue vue sur un trépied dirigée vers l'extérieur, pointe une vision du château qui se transforme dans l'œilleton allant d'une surexposition à la normalité. L'oeuvre est un peu comme un manifeste de l'exposition qui incite le visiteur à une première expérience visuelle entre l'intérieur et l'extérieur. Une interaction visuelle, entre le réel et sa transformation artistique, sa mise à distance et liée aux perceptions des yeux du spectateur.

En descendant l'escalier, une salle vide, dans laquelle une projection blanche remplit un pan de mur de subtiles modulations lumineuses dialoguant avec les géométries translucides des fenêtres. Ici le réel est lumineux et blanc. L'œuvre se découvre dans le temps, dans la perception de variations entre l'intérieur et l'extérieur, entre la projection programmée et les lumières naturelles variantes au fil du jour.

Dans la seconde salle, le registre est diffèrent. Quatre pans de fils verticaux et parallèles, quasi imperceptibles, situés à un mètre cinquante du sol, s'imposent physiquement et visuellement au visiteur, provoquant un trouble visuel qui oblige à reconsidérer toutes les frontières entre les divers éléments constitutifs architecturaux. L'œil n'arrive plus à focaliser et à faire une mise point. Le spectateur doit faire des choix entre les plans, ces perceptions oscillent entre le flou et le net. Puis pour progresser dans l'exposition, celui-ci est obligé de se courber pour franchir l‘installation, la relation au corps devient élément de tension, le mettant physiquement en position instable voire angoissante.

Dans la dernière salle, retour à la sérénité. Un seul plan de fil, horizontalement placé au niveau des yeux, dialogue avec le volume de la pièce et la verticalité de la fenêtre s'ouvrant sur la végétation extérieure. Passant de la transparence à la translucidité, la vision du visiteur expérimente les perceptions "de la profondeur des apparences"*, de cette ligne d'horizon devenant plan par ces fils, une vision qui floute le réel et perturbe une nouvelle fois, entre deux niveaux de réalité, sa perception spatiale et virtuel.

Susanna Fritscher utilise des matériaux et des technologies de pointe pour arriver à ces ambivalences et ces effets jouant avec la lumière et l'architecture. Les trois propositions de l'exposition "Capture / the eyes" nous montre la profonde maitrise de ses recherches "donnant à comprendre un itinéraire de transformation de la matière, ce travail confère aux éléments architecturaux dont elle s'empare un intriguant rayonnement, au-delà des distinctions usuelles entre oeuvres d'art et objet architectural"*. Mon seul regret est le côté "cul de sac" du parcours, qui est du à l'infrastructure des salles, obligeant le visiteur a régressé dans ce qu'il vient de vivre plutôt que de terminer sa visite par une ouverture.
 
Pascal Vrignaud
Nice, juin 2015
 
 
Susanna Fritscher, Capture / the eyes
Espace de l'Art Concret
Ch√Ęteau de Mouans, 06370 Mouans-Sartoux
tél. : +33 4 93 75 71 50
Exposition du 29 Mars au 31 Mai 2015
Commissariat : Fabienne Grasser Fulchéri, assistée de Claire Spada
www.espacedelartconcret.fr

Notes :
* Les intrusions architecturales de Susanna Fritscher, Hugues Fontenas
Susanna Fritscher
Née en 1960, Vienne (Autriche)
Vit et travaille à Montreuil (France)

accueil     vos réactions     haut de page