La démarche de création


La scénographie est une démarche de création que j'ai mise en pratique il ya trente ans, en faisant l'acquisition d'un jardin en Normandie.

J'y ai appris la patience et l'amour inconditionnel des plantes ainsi que le partage

J'y ai découvert ma vocation de jardinière et c'est en "faisant" les choses que j'ai appris le jardin.
je me suis ainsi rendu compte au fil des ans, que tant que l'on ne respecte pas les besoins élémentaires des végétaux, le jardin ne peut pas se mettre en place.


Le respect du cycle des saisons :

Le printemps est la saison qui nous pousse à repartir chaque année dans le mouvement cyclique de la renaissance.
L'été est celle où l'on profite de ses efforts au jardin et où les végétaux nous donnent à voir leur splendeur.
L'automne est celle de la transition et aussi celle des plantations futures qui nous gardent dans le mouvement du projet.
L'hiver, enfin est celle de la réflexion, où l'on peut voir la structure du jardin à nu et réparer ainsi ses erreurs.


La lumière les formes, les matières :

La lumière joue un rôle déterminant dans la mise en scène d'un jardin. Il est question de saisir chaque instant de lumière dirigé d'une façon donnée, sur un endroit donné, à un moment donné.

Je voulais devenir ainsi à l'image de ces grands arbres que j'aimais tant, qui peuplaient déjà ce lieu quand je l'ai investi : les racines encrées dans la terre, la tête dans les nuages… 

le jardin m'a ainsi révélée à moi même ; il m'a permis de m'inscrire dans une démarche créative sur le Vivant, axée sur la poétique essentielle de l'existence, enracinée dans l'humain sur la quête de sens.

Ma démarche de création :

Partager le sensible, créer des bulles existentielles au cœur de notre lieu de vie, intégrer l'expérience esthétique au quotidien, privilégier un esprit de partage. 

"C'est en faisant que l’on apprend à faire"